Rechercher
  • Oresta

Charlotte Perriand

Charlotte Perriand apparait comme la pionnière du modernisme en France, en étant l’une des figures les plus influentes du design et de l’architecture du XXe siècle. Au cours de sa longue carrière, la grammaire esthétique de Perriand a constamment évolué, passant du mobilier tubulaire en acier de l’âge des machines dans les années 1940 à un naturalisme lyrique après guerre. 

Ses études à l’École de L’Union Centrale de Arts Decoratifs l’ont amené à collaborer avec Le Corbusier et sa vision d’une nouvelle architecture rationnelle. C'est en 1924 qu'elle rejoint son atelier de design avec Pierre Jeanneret, associé et cousin du Corbusier. Ensemble, ils conçoivent quelques-uns des plus beaux exemples de mobilier moderniste, y compris deux icônes de l’époque : la chaise « B306 » avec son cadre gonflant et son rembourrage en peau, et la chaise-club « Gran Confort » à cadre d’acier. Charlotte Perriand a toujours apprécié les collaborations et se lance après guerre dans l'ameublement d’intérieur de l'Université de Paris aux cotés de Jean Prouvé.  Des bibliothèques, des étagères avec des séparateurs en aluminium peints de couleurs vives resteront des chefs-d’œuvres de minimalistes.


À la fin de cette décennie, l’esthétique de Perriand a complétement changé depuis ses débuts. Elle lance une production de meubles en bois d'ébéniste avec la participation de la galerie Steph Simon dans le quartier de  Saint Germain. Au milieu des années 1960, elle adopte un look presque rustique, revenant aux fondamentaux et à ses origines savoyarde, une région, qui tient une place particulière dans son œuvre.  Éclectique, moderniste, naturelle, l'oeuvre de Charlotte Perriand est évolutif et protéiforme. Tancrède Expertise dispose d'une vaste expertise en la matière et saura vous conseiller si vous désirez faire expertiser ou vendre vos objets de Charlotte Perriand !

2 vues